Reine de Cornouaille à Quimper : Aël-Anna Mazé croit en son rêve

Aël-Anna Mazé est fière de représenter son cercle lors de cette élection de la Reine de Cornouaille. (©Côté Quimper) Aël-Anna Mazé réalise un rêve de petite fille. Lors du prochain festival de Cornouaille à Quimper, elle participera à l’élection de la Reine de Cornouaille et représentera le cercle celtique Mederien Penhars. La jeune femme de 20 ans, en licence d’Anglais à l’UBO, sourit : Oui c’est un rêve. Être reine, ce n’est pas rien. Depuis que je me rends au Cornouaille, j’assiste à l’élection, je regarde la gagnante sur le balcon du Musée breton. Je me suis souvent dit que je voulais y être un jour. Bénévole au festival depuis qu’elle a 16 ans, elle fait partie de la Brigade d’intervention en langue bretonne (Bild). « Nous essayons de faire connaitre un maximum de mots aux touristes et aux Quimpérois. Je trouve dommage que des locaux ne connaissent pas un seul mot en breton », indique celle qui a été scolarisée en école Diwan et bilingue.  Harpiste Aël-Anna Mazé baigne dans la culture bretonne depuis son plus jeune âge. À 5 ans, elle a intègré le cercle Mederien Penhars avec son frère jumeau. Elle y danse encore et donne des cours de musique aux enfants. Diplômée du conservatoire, spécialité musique traditionnelle, elle joue notamment de la harpe. Après avoir fait partie d’un trio, elle se produit aujourd’hui en duo avec Eva Moysan.  Quant à la danse, elle prend une place importante dans sa vie. « Il y a des répétitions avec le cercle, des spectacles à jouer. J’aime danser, porter le costume breton, l’ambiance… » Pas étonnant qu’elle soit présente au festival de Cornouaille dès qu’elle le peut.  Le dossier sur la cité des castors Cette année sera donc particulière en tant que postulante au titre de reine. Son dossier est terminé. Sa thématique choisie : La cité des castors de la Terre Noire, une histoire solidaire de mon quartier. « J’ai toujours adoré mon quartier, je suis passionnée de son histoire. J’ai discuté avec une des familles fondatrices de cette cité, j’ai consulté des archives… Je devrai présenter mon dossier à l’oral ». Ce qu’elle devrait réussir sans trop de soucis, la jeune femme étant très à l’aise à l’oral.  Son costume ? Nous n’arriverons pas à en savoir grand chose, elle préfère garder la surprise pour le grand événement.  « Le cercle, ma famille et les amis m’encouragent, il faut y croire ! », lance Aël-Anna Mazé. Aël-Anna Mazé avec le costume qu’elle portera lors de l’élection. (©Anne Lescoat)

Source: Cote Quimper
Reine de Cornouaille à Quimper : Aël-Anna Mazé croit en son rêve

Partagez cette information sur vos réseaux !