Warning: Use of undefined constant full - assumed 'full' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/10/d744751905/htdocs/wp-content/plugins/rss-post-importer/app/classes/front/class-rss-pi-front.php on line 205

Warning: Use of undefined constant full - assumed 'full' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/10/d744751905/htdocs/wp-content/plugins/rss-post-importer/app/classes/front/class-rss-pi-front.php on line 258

Nouvelle-Zélande : au moins 49 morts dans une attaque terroriste visant deux mosquées

Des attaques terroristes visant des mosquées ont fait des dizaines de morts à Christchurch en Nouvelle-Zélande © Maxppp –

Quarante-neuf morts. C'est le bilan encore provisoire des attaques contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande dans la ville de Christchurch, selon les autorités néo-zélandaises.

Les attaques ont eu lieu durant la prière du vendredi.

"Terroriste d'extrême droite et violent"

La police, qui avait annoncé plus tôt avoir déployé des officiers armés dans plusieurs lieux de la ville, a dit avoir procédé à l'arrestation de quatre suspects et neutralisé des engins explosifs fixés sur plusieurs véhicules.

Le tireur a été identifié comme étant un terroriste de droite australien, a déclaré le Premier ministre australien Scott Morrison.

Le tireur présumé a filmé l’attaque en direct

Dans une vidéo de 17 minutes diffusée en direct sur Facebook, et très vite supprimée par la plateforme, le tireur s’est filmé ouvrant le feu sur les fidèles des deux mosquées.

La Première ministre de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern a déclaré vendredi que son pays connaissait l'une des ses journées "les plus sombres" après des fusillades "sans précédent".

Eviter les mosquées

En ce jour de prière pour les musulmans, la police demande aux fidèles d'éviter les mosquées "partout en Nouvelle-Zélande". Les médias locaux ont rapporté que jusqu'à six personnes avaient péri et que plusieurs autres avaient été blessées. Un grand périmètre dans cette ville de l'île du Sud a été bouclée par les forces de l'ordre.

Des témoins ont déclaré aux médias locaux qu'un homme vêtu d'une tenue de camouflage et muni d'un fusil automatique avait ouvert le feu de manière aléatoire à l'intérieur de la mosquée Al Noor, située dans le centre de Christchurch.

La ville de Christchurch bouclée © Maxppp – Martin Hunter

Au moment de la fusillade, la mosquée était remplie de fidèles, dont les membres de l'équipe nationale de cricket du Bangladesh. Ceux-ci sont ressortis indemnes. Un témoin a raconté au site internet d'information Stuff.co.nz qu'il était en train d'y prier quand il a entendu des tirs. En prenant la fuite, il a vu sa femme morte devant l'édifice religieux. Un autre homme a dit avoir vu des enfants se faire abattre. "J'avais des corps partout sur moi". Un témoin a expliqué à Radio New Zealand qu'il avait entendu des coups de feu et vu quatre personnes gisant au sol, "avec du sang partout".

Un témoin de la fusillade

© Maxppp –

La ville sous haute surveillance

"La police répond au maximum de sa capacité pour affronter la situation, mais les risques restent extrêmement élevés". L Le commissaire Mike Bush a déclaré que toutes les écoles de la ville avaient été bouclées en réponse à un "grave incident impliquant des armes à feu toujours en cours". "La police appelle tous ceux qui sont présents dans le centre de Christchurch à ne pas sortir et de signaler tout comportement suspect". Un témoin a raconté à Radio New Zealand qu'il avait entendu des coups de feu et vu quatre personnes gisant au sol, "avec du sang partout".

"Quatre suspects, trois hommes et une femme, sont en détention", a déclaré le chef de la police néo-zélandaise. Mike Bush a ajouté que les autorités sont parvenues à neutraliser des engins explosifs attachés à plusieurs véhicules.

Des bâtiments publics comme la bibliothèque centrale sont aussi fermés. La municipalité a ouvert une ligne de téléphone d'urgence pour les parents inquiets du sort de leurs enfants, qui participaient à une marche contre le changement climatique non loin de là.

Emmanuel Macron dénonce "des crimes odieux"

Emmanuel Macron a dénoncé vendredi "des crimes odieux", soulignant que "la France se dresse contre toute forme d'extrémisme".

© Visactu –

Source France Breizh Izel

Partagez cette information sur vos réseaux !