L’Australie et la France ont signé leur contrat pour 50 milliards de dollars de sous-marins

Le ministre de la Défense et le premier ministre australiens et la ministre française Florence Parly © Maxppp –

On l'appelle le "contrat du siècle". Pour Naval Group, ça représente du travail pour 500 personnes en France (à Cherbourg et Lorient notamment), et cela va créer 2.000 emplois en Australie.

France et Australie ont signé ce lundi matin un contrat de 50 milliards de dollars pour la construction de 12 sous-marins de nouvelle génération pour la marine australienne. Pour l'occasion la ministre française des armées, Florence Parly, s'est déplacée à Canberra, elle rappelle que c'est le "plus important investissement consenti en matière de défense en temps de paix par l'Australie".

Le PDG de Naval Group Hervé Guillou assure que le sous-marin (de classe Baracuda de la Marine nationale) a été choisi pour son endurance, sa portée et sa supériorité acoustique. "Nous avons aujourd'hui une offre aux Pays-Bas, cela nous donne aussi de la crédibilité pour d'autres offres pour de plus petits sous-marins comme en Inde, en Pologne, au Brésil et ainsi de suite."

Naval Group a été choisi en 2016 pour concevoir et construire les sous-marins ainsi que le chantier naval à Adelaïde. Le premier sous-marin doit entrer en service au début des années 2030, et le dernier au début des années 2040.

Source France Breizh Izel

Partagez cette information sur vos réseaux !