Huit mois de prison pour des violences sur le patron du magasin Boulanger

Le Tribunal de Grande Instance de Brest
Le Tribunal de Grande Instance de Brest © Radio France – Valérie Le Nigen

Brest, France

Le tribunal correctionnel de Brest a condamné un homme de 35 ans à huit mois de prison ferme et révoqué deux mois de sursis. Il a été reconnu coupable de violences sur le gérant du magasin d'électro-ménager Boulanger de Guipavas. Les violences avaient été perpétrées en marge d'une manifestation de Gilets jaunes. Une cinquantaine de manifestants avait envahi le magasin ce 19 janvier.

Déjà condamné à 15 reprises

La garde-à-vue avait été annulée pour raison juridique. L'homme a été relaxé pour des coups donnés à un employé (manque de preuves). La procureure estime que ce n'est pas le procès d'un Gilet jaune, mais celui d'un délinquant sans grandes convictions, avec 15 condamnations depuis le début des années 2000. "Il était complètement perdu à l'audience, il s'est très mal défendu, il vit très mal le procès d'une audience", estime son avocat.

Pas d'images de vidéo-surveillance dans cette affaire, mais des témoignages d'employés qui décrivent des images de panique, des clients qui veulent fuir, des enfants qui pleurent. La direction a mis en place une cellule psychologique pour les employés choqués et plaide le préjudice d'image.

à lire Un millier de manifestants à Brest, 200 à Rosporden pour l'acte X des Gilets Jaunes

"On a un dossier sans élément matériel, une enquête avec des témoignages uniquement d'employés du magasin, avec des éléments très contradictoires. _Le doute existe_, normalement ça se traduit par une relaxe. Le gérant a subi des violences, mais ce n'est pas mon client qui en est l'auteur", affirme Me Pierre Tracol, l'avocat du prévenu. Il va faire appel.

Une quarantaine de Gilets jaunes a assisté ce lundi à l'audience.

Source France Breizh Izel

Partagez cette information sur vos réseaux !