Quimper en Cornouaille

Le Blog de Louis MENARD

Louis MENARD
Quimper

Retrouvez ci-dessous votre article :

Les équipements installés par le Smatah, à Châteaulin, pour le comptage des anguilles donnent leurs premiers résultats. L’observatoire aquatique sur les bords de l’Aulne à Châteaulin (Finistère) évolue. Le site abrite désormais une station de comptage de l’anguille, inaugurée fin juin 2019. Un dispositif de franchissement a également été installé. Il se trouve juste à côté de la passe à saumon en place depuis 20 ans. « C’est assez amusant de voir que sur un déversoir de 65 m de long, les anguilles parviennent à trouver ce passage de seulement 50 cm », observe Éric Croguennec, responsable des suivis scientifiques au Syndicat mixte d’aménagement touristique de l’Aulne et de l’Hyères (Smatah). Pourquoi l’anguille est menacée  Chaque jour, Éric Croguennec vient voir si des anguilles ont emprunté l’équipement de franchissement de l’Aulne. Les poissons arrivent dans un bassin avant d’être remis en liberté. Les poissons empruntent en effet un tapis de franchissement et arrivent dans un petit bassin. Ils remontent le cours d’eau, seulement la nuit. En cette saison, chaque matin, Éric Croguennec et son collègue Olivier Trépos viennent y compter le nombre de spécimens. Ils les mesurent avant de les remettre à l’eau. Ces nouveaux équipements ont été testés dès octobre 2018. Dès le lendemain de leur installation, il y avait des anguilles dedans.  Ce poisson qui fait partie de la famille des migrateurs comme le saumon, l’alose ou la lamproie est aujourd’hui une espèce menacée. Par la pêche intensive des civelles même si le Finistère n’est pas concerné. Mais aussi par des maladies. Conséquence : les anguilles ont des difficultés à se reproduire. Programme de repeuplement et de suivi dans l’Aulne Le 29 juin 2019, lors de l’événement Quimper à la pêche, les menaces qui pèsent sur l’anguille ont été rappelées. (©Côté Quimper) Depuis deux ans, un programme de repeuplement a été lancé. Deux millions de civelles ont été déversées dans les biefs de l’Aulne. « L’objectif est que cette espèce colonise à nouveau le canal et ses affluents. L’enjeu est de réussir à maintenir la biodiversité dans ces cours d’eau », indique Éric Croguennec. Pour cela, le Smatah commence un programme afin de comprendre comment se déroulent les remontées d’anguilles. En période de crues, les installations pour le comptage peuvent être enlevées. Coût du projet : 63 000 euros. Les partenaires du Smatah dont l’Agence de l’eau Loire-Bretagne ont mis la main au portefeuille. « Une grande partie des équipements a toutefois été réalisée en interne par des collègues spécialisés en métallerie, maçonnerie », précise Éric Croguennec. Un site à découvrir tout l’été  A noter que l’observatoire aquatique du Smatah, à Châteaulin, est ouvert au public, du lundi au jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h ; et le vendredi de 14 h à 16 h.  Publiée par Canal Finistère Smatah sur Jeudi 4 juillet 2019

Source: Cote Quimper
Châteaulin : l'anguille, espèce menacée, est observée à la loupe

Partagez cette information sur vos réseaux !

About Louis

Municipales

D'autres infos :