Bretagne : le commissaire Dupin dope le tourisme

En arrivant à Concarneau, les Allemands s’adressent souvent à l’office de tourisme. (©Côté Quimper) Le service se termine au restaurant  L’Amiral, à Concarneau (Finistère). Comme souvent, cet établissement affiche complet et accueille quotidiennement Allemands. « Aujourd’hui, ils représentaient 40 % de la clientèle. Et Jörg Bong a mangé ici ! Mais personne ne l’a reconnu. Il est très discret », indique Catherine Lebossé, la gérante de L’Amiral. Jörg Bong est une véritable célébrité Outre-Rhin. Si les Allemands sont aussi nombreux en Bretagne, c’est grâce à lui. Il est l’auteur des aventures du Commissaire Dupin qu’il signe sous le pseudonyme Jean-Luc Bannalec. Les sept premiers opus ont été vendus à plus de 3 millions d’exemplaires. Il est traduit en une quinzaine de langues. Kommissar Dupin  Le fameux commissaire Dupin est basé à Concarneau. La ville bleue constitue donc le passage obligé des fans du livre et des téléfilms adaptés sur la chaîne ARD (suivis chacun par 4 à 5 millions de téléspectateurs). La série est diffusée sur France 3 depuis 2018. A l’office de tourisme de Concarneau, la fréquentation a bondi lors de la parution du premier tome Un été à Pont-Aven : Une enquête du commissaire Dupin (Bretonische Verhältnisse : Ein Fall für Kommissar Dupin). Aurélie, guide germanophone de l’office de tourisme, a compilé les chiffres : Nous avons enregistré 2 100 passages d’Allemands à l’office en 2012. Leur nombre a augmenté de 53 % en 2013; 45 % en 2014 ; 15 % en 2015. Ca se ralentit aujourd’hui. Ils constituent notre première clientèle étrangère (35 %) devant les Britanniques. Certaines journées, Aurélie parle allemand, du matin au soir. « On accueille des couples de tous âges, des familles… c’est une très belle clientèle. Les Allemands visitent les endroits signalés dans les livres. Il faut dire que Jean-Luc Bannalec fait de formidables descriptions de notre région », fait remarquer Aurélie. L’Amiral est un lieu incontournable pour les fans du commissaire Dupin. (©Côté Quimper) A Concarneau, L’Amiral est incontournable. C’est le repère du Commissaire Dupin… et de son auteur. Catherine Lebossé connaît désormais très bien Jean-Luc Bannalec : C’est un client fidèle depuis 15 ans. C’est devenu un ami. Ses livres sont une déclaration d’amour à la Bretagne. En 2016, la gérante et son mari ont co-écrit un livre de recettes avec Jean-Luc Bannalec : La cuisine bretonne du commissaire Dupin. Début septembre, l’équipe du tournage vient à nouveau réaliser quelques plans dans son restaurant pour le 8e épisode. Engouement incroyable ! Catherine Lebossé s’amuse de cet engouement : « Les clients viennent avec le livre, ils gardent le ticket de paiement précieusement ! On accueille aussi des fans venus de Suisse, Espagne, Italie… Le roman est traduit en 15 langues. » Les Allemands se prennent aussi beaucoup en photo devant L’Amiral. Petra et Ursula, venues de Hanovre, ne dérogent pas à la règle : Je voulais venir depuis longtemps en Bretagne. Je me suis décidée après la lecture de deux livres de Jean-Luc Bannalec. On est venues prendre un petit café à L’Amiral. Demain, on ira aux Glénan puis à Riec -sur-Belon. Myriam et Boris, jeune couple résidant à Aachen, ont établi le même programme : Je suis une véritable fan. J’ai lu tous les livres. D’habitude, on va en vacances dans les pays du Sud : Espagne, Italie, Sud de la France… On est enchantés par la Bretagne, les paysages, les gens… Myriam et Boris se sont rendus dans l’atelier de Valérie Le Roux. (©Côté Quimper) Les deux trentenaires ont tenu à faire un petit crochet par l’atelier de Valérie Le Roux, rue Dugay-Trouin. Cette artiste est citée dans deux livres de Jean-Luc Bannalec. C’est aussi une amie du romancier : Jörg est un fidèle client. Il m’avait prévenu qu’il allait citer mon atelier. J’étais loin d’imaginer l’impact ! J’étais en rupture de stock pour les bols utilisés par le commissaire Dupin ! Les Allemands et les Suisses constituent désormais 50 % de ma clientèle. Ils reviennent régulièrement, me commandent des pièces… 236 000 touristes allemands en Bretagne Cette mise en lumière lui a permis de se consacrer à 100 % à son travail de céramiste, graveuse… et d’agrandir l’atelier. En avril 2020, Valérie Le Roux va ouvrir un nouveau local où ses vases, tableaux, linges de maison, plats, luminaires… seront encore plus visibles. A Quimper, les Allemands font aussi escale. « Ils représentent 30 % de la clientèle étrangère », informe Eric Vighetti, le directeur de l’office de tourisme.  Le Comité régional du tourisme évalue le nombre de touristes germaniques à 236 000. Ils choisissent surtout des destinations littorales: Sud Cornouaille, Golfe du Morbihan, Saint-Malo.

Source: Cote Quimper
Bretagne : le commissaire Dupin dope le tourisme

Partagez cette information sur vos réseaux !